En 2017 :

Suite à nos observations et analyse remontées à l'adjointe à la propreté, les poubelles jaunes peuvent être déposées entre 18h30 et 20h00 au lieu de 17h30 et ramassées après 20h00 :

ce qui fait que les personnes travaillant peuvent les déposer en fin de journée.

Notre initiative de marchés aux petits créateurs est reprise par la ville sur la place Laissac pendant le grand Bazar de printemps.

Notre demande que la tour de Babote puisse être dans le programme des festivités d'illumination de Noel a été étudiée mais ne pourra se faire pour des raisons de sécurité ainsi que le futur musée d'art contemporain.


En 2016 :

Suite à notre demande, enlèvement de la station de bus provisoire rue Levat  pour y installer  une vingtaine de racks à vélos et ou motos.


Cette fin d'année 2015 :

Suite à notre demande lors d'une visite de quartier avec M Albernhe et Mme Chardes :

Aménagement des abords du Gymnase de La Babote, rue Parlier pour la sécurité des utilisateurs de ce gymnase  méconnu.


Réponses :

La performance d'une ligne de  transport en commun ou un tronçon de ligne

est la mise en adéquation entre le service rendu (nombre de voyageurs) ; le temps de transport de la ligne (son efficacité) ; la rupture de charge avec des pôles de correspondance (praticité des correspondances) ; le coût de revient à la collectivité (son prix de revient) ; la pollution engendrée au niveau de l'air et du bruit/densité des quartiers traversés ; ce calcul de performance régulier et normalement obligatoire permet de répondre au mieux aux demandes en prenant en compte l'intérêt général.

 

Un pôle multimodal de correspondance :

C'est le lieu de convergence de tous les piétons qui vont changer de destination ou de mode de déplacement (train, tram, vélos, taxis, bus, voitures)

C'est un lieu où le piéton étant privilégié doit être en sécurité, doit pouvoir chalander lors des attentes liées aux correspondances.

Les changements de mode de transport ou de correspondance peuvent se faire par une courte distance à pied pour lutter contre l'obésité et les maladies cardio-vasculaire.

 

Mode doux de déplacement :

Ce sont tous les modes actifs (marche, bicyclette, rollers, trottinette...) n'entrainant pas de pollution de l'air et ayant une action bénéfique sur la santé.


Zone de rencontre : ou autrement dit zone 20, zone de circulation apaisée :

C'est une zone piétonne où les voitures sont tolérées à 20 à l'heure et où le piéton et le vélo sont prioritaire, en cas d'accident et/ou de manquement de l’automobiliste les amendes sont celles des rues piétonnes.

PROGRAMME D'AMÉLIORATION DE LA PROPRETÉ

 

 

La ville de Montpellier et l'Agglomération de Montpellier ont entrepris depuis début septembre la mise en œuvre d'un programme visant à améliorer la situation jugée préoccupante par bon nombre de personnes. Nous nous devons de participer à cette initiative en rappelant à chacun les bonnes règles de présentation des déchets à la collecte.

Les voici : (Cliquez pour agrandir)





Le trafic de la rue Durand

2011, les riverains au bord de la crise de nerf

La rue Durand, partant de la zone de dépose des taxis à la gare est empruntée par ces derniers ainsi que par les autres véhicules qui viennent conduire ou chercher les personnes utilisant le train. Mais la rue reçoit également le trafic venant de la rue de la République notamment certaines lignes de bus.

Les travaux d’installation de la ligne 3 du tram ont entraîné une perturbation complète de la circulation. La rue Durand est devenue le déversoir des différentes déviations mises en place.

900 bus par jour pour 7 lignes.

Très vite cette rue commerçante a été embolisée. Elle est devenue le lieu de bouchons qui outre la pollution qu'ils génèrent, sont aussi la cause d'impatiences qui s'expriment avec parfois de la violence. Les commerçants ont vu leur clientèle fondre puisqu'ils devenaient inaccessibles. Au total cette artère est devenue une vraie pétaudière.

Le silence des élus aux différents appels est opposé aux demandes de rendez-vous et aux différents courriers. Cette non prise en considération de la situation va être à l’origine de la naissance de notre association. Les riverains décident de s’associer pour mener une action : blocage de la rue pendant plusieurs semaines en avril et mai 2011, manifestation de la mairie qui, par crainte avait ce jour-là fermé ses portes. Il est inutile d’insister sur le charivari ainsi provoqué. Mais il a permis qu’une rencontre ait lieu avec les responsables politiques ait lieu. Cet échange débouche sur deux décisions :

1) réduction du nombre de bus journaliers

2) mise en place d’une zone 20.

 

Cette zone 20 a été créée en novembre 2011, mais sans aucun aménagement. De novembre 2011 jusqu'en juillet 2012, le temps d'essai de la zone 20 avec le bus 11 a révélé le passage de 128 bus par jour de 6h 20 à 22h 30. Pour alerter la police municipale, nous avons fait poser un point photos de 24h (photo tous les quarts d'heure. La police est venue en non-stop enlever les voitures avec parfois 5 véhicules de fourrière en même temps.

 

Les riverains se ont été bernés

 

L’accord sur une zone 20 s’était conclu sur un malentendu.

Pour les riverains, c’était le gage d’une amélioration, la Tam en espérait une facilitation pour le passage des bus.

 

Le résultat a été désastreux et la vie des riverains s’en est trouvée compliquée. Six mois après, le bilan est le suivant :

bouchons, avertisseurs sonores de jour et de nuit, stationnement abusif interdisant l’accès aux immeubles, retards pour les usagers des bus…

Télécharger
2011 Midi Libre 14 04.pdf
Document Adobe Acrobat 494.8 KB
Télécharger
Argumentaire-Bus-v6.pdf
Document Adobe Acrobat 5.9 MB
Télécharger
analyse questionnaire Fr-quentation V3.p
Document Adobe Acrobat 61.8 KB
Télécharger
temps de parcours V1.pdf
Document Adobe Acrobat 56.9 KB

Dans le cadre de l'Enquête publique ligne 5, des riverains du quartier des Bouysses et d'Estanove ont recueilli quelque 128 signatures demandant un vrai pôle de correspondance à Plan Cabane avec la L3 et une meilleure performance de desserte de leurs quartiers.

Le dernier jour de l'enquête à l'agglomération, cette pétition a été remise en main propre au commissaire enquêteur (des articles de presse en attestent), avec la nôtre demandant un retournement à plan cabane de la ligne 11 pour arrêt des doublons bus/tram et des nuisances que cela engendre dans nos petites rues.

 

Cette pétition des usagés des transports des quartiers des Bouysses et d'Estanove a été ignorée. Il a été donné en réponse à nos demandes via le commissaire enquêteur, par M. Subra, président de la TAM, vice-président de l'agglomération en charge des transports, que des usagés des Bouysses voulaient aller jusqu'à la gare, cela sans aucune justification, soit tout le contraire de la pétition.

Télécharger
Petition-Ligne11.pdf
Document Adobe Acrobat 32.4 KB

Dans le PV du CM du 7 novembre 2011, M. Subra affirme que la ligne 16 n'irait plus à la gare à partir d'avril 2012. Elle est toujours en fonctionnement !!! Mme le Maire se félicitait que bientôt 4 lignes de bus ne seraient plus en centre-ville.

 

Catastrophe avec l'ouverture de la ligne 5 du tram qui prévoit 8 lignes de bus à la gare après sa mise en service.

M. Subra a confirmé au commissaire enquêteur la nécessité d'avoir des bus à la gare pour suppléer à l'engorgement du tram en centre-ville. Il s'oppose ainsi aux conclusions du dossier EUP : "pas de doublon bus tram".

 

En centre-ville les rues étant toutes avec tram, les bus seront bien en doublons.

 

 

L'évocation de M. Subra et des bus à la gare peut être lue p. 117 du PV du CM du 16 décembre 2011.

 


2012, rencontre avec le maire et le président de l'agglomération

Les élus se font toujours désirer. Plus prompts à séduire en période électorale, ils sont pris de lenteur pour régler certains problèmes qui leur semblent sans doute d'une importance mineure et qui en tout cas ne sont pas repérés a priori dignes d'une attention bienveillante. Il a donc fallu crier, crier fort, faire du bruit et s'agiter pour se faire entendre. Quel dommage de devoir en passer par là ! Nous aimerions pouvoir traiter des problèmes d'une tout autre façon.

 

De juillet à octobre 2012, courriers et argumentaires restent sans résultats. Le président de l'association interpelle directement Mme Mandroux à plusieurs reprises. A la troisième, il obtient un rendez-vous, en fait part à M. Moure qui à son tour accepte un rendez-vous.

Entretemps, nous avions écrit à la chambre des comptes pour le problème de chaussée qui a été refaite en novembre 2012. Nous avons réalisé une enquête de satisfaction de la zone 20 et fait des propositions d'aménagements urbains pour limiter l'incivilité routière.

 

Il a donc fallu attendre octobre et novembre pour que le dialogue prenne une réelle consistance soit pratiquement 18 mois après le début de la mobilisation et un an après la mise en place de la zone 20.

 

Le premier rendez-vous a lieu le 26 octobre 2012 avec M. Moure et M. Subra. Un accord se fait sur :

- un arrêt des bus dès le bouclage de la ligne 3 du tram

- une reprise de la chaussée (les dalles de béton ne supporteraient pas le passage des bus et seraient à l’origine des vibrations perçues dans les appartements).

- un ménagement de la rue en concertation. Pose de mobilier urbain choisi. (Toujours absent début 2014, seul un totem a été installé en février 2013 et encore suite à des pressions renouvelées)

 

Le second rendez-vous a lieu le 13 novembre 2012 avec Mme le Maire et tout son staff.

Nous entérinons un accord :

- sur l’aménagement de la rue

- la réduction du transit malin

- et sur une rencontre de concertation concernant la ZAC au moment opportun.

 

 Un comptage de véhicules a été réalisé par la municipalité en janvier 2013 avec pour résultat annoncé 700 véhicules per jour dont les bus et les taxis. Mais nous n'avons pas eu accès à ce comptage. Nous pensons que ces chiffres ont été minorés.

 

 

 

 

 

 

Télécharger
Questionnaire usage zone rencontre.pdf
Document Adobe Acrobat 51.8 KB
Télécharger
Analyse-questionair-adhérents.pdf
Document Adobe Acrobat 83.1 KB
Télécharger
1) Communiqué de presse 28 juin 2012.pdf
Document Adobe Acrobat 34.4 KB
Télécharger
direct montpellier-22 septembre 2012-1.j
Image JPG 564.2 KB
Télécharger
3) 2012-Midi Libre 7 09.jpg
Image JPG 806.4 KB
Télécharger
4) article 20 minutes action 19 09 2012.
Document Adobe Acrobat 106.5 KB
Télécharger
5) 2012 Miidi Libre 19 10.pdf
Document Adobe Acrobat 435.9 KB
Télécharger
6) 2012 Midi Libre 27 10.pdf
Document Adobe Acrobat 364.8 KB
Télécharger
7) 2012 Midi libre 14 11.jpg
Image JPG 1.6 MB
Télécharger
Direct Montpellier Plus 6 dec 2012.jpg
Image JPG 234.5 KB

2013, la première zone 20 de Montpellier réelle ou fictive

Un premier travail avec la Tam sur l'aménagement urbain paysagé de la rue a eu lieu au premier semestre 2013. Il n'a pas abouti car les copropriétés devaient abandonner leur possibilité de recours contre la mairie en cas de dommage aux biens, d'où un deuxième dossier déposé en septembre 2013.

Un rendez-vous avec les responsables des transports de l'agglomération a été demandé afin de leur remettre et de discuter de nos enquêtes de fréquentation et de temps de transport. Nous n'avons pas de réponses à ce jour. Nous avons donc fait pétition avec les usagés de la ligne 11 qui demande un meilleur ramassage dans les quartiers et plus de bus à l'heure avec un retournement à plan cabane.

L’enquête remise au commissaire enquêteur associée à la pétition n’a pas été traitée. Cela a permis à M. Subra, président de la TAM de répondre au commissaire enquêteur que les personnes voulaient aller jusqu'à la gare, donc obligation de laisser les bus gare. Le maillage très dense des trams ne permet pas d'augmenter leur nombre.

En réponse, il y a aujourd'hui 28 % de bus 11 sur la ligne (où est l'intérêt général, les économies possible en centre-ville pour mieux desservir les personnes dans les quartiers excentrés et améliorer la vie du centre-ville) nombre de bus sont encore au diesel alors que normalement en avril 2012 tous les bus devraient rouler au GPL (qui pollue quand même avec des particules très fines les poumons).

 

Le retournement à l'observatoire que nous demandions n'a pu être mis en place pour la ligne 11 mais a été appliqué aux lignes 6 et 7.

 

 

En ce moment, la dépose minutes sauvages du pont de Sète a fait chuter du passage et le nombre de bus est passé à 92 bus, les gens des Bouisses en ont moins et nous, nous en avons toujours, je ne connais pas les raisons de cet entêtement qui ne correspond pas à l'intérêt général.

Télécharger
ccq aménagement paysager rue durand sept
Document Adobe Acrobat 4.8 MB
Télécharger
1)+PropositionDaménagement-v2.pdf
Document Adobe Acrobat 529.4 KB
Télécharger
2)+processus-choix-damenagement.pdf
Document Adobe Acrobat 62.4 KB

La zone 20 dite zone de rencontre

Ce totem a été mis en place en février 2013. Il a fallu pour cela une nouvelle manifestation le 6 novembre 2012 avec rappel à la presse d'un récapitulatif de la situation ert des engagements non tenus des élus

 

Voilà bien une zone où la vitesse maximale autorisée est de 20 km/h. Le piéton y est prioritaire sur la chaussée. Les vélos peuvent y circuler dans les deux sens.

 

En fait c'est une rue piétonne où les véhicules sont autorisés, du moins en théorie.

2014 toujours des difficultés et la perspective d'une dégradation , un nouvel engagement

Le début d'année est celui de la campagne pour les municipales. Notre action est ici avant tout une démarche d'information vis à vis d'un public le plus large possible.

C'est aussi celui d'une mobilisation générale qui nous a conduits à des manifestations telles que celles qui sont exposées dans la rubrique actualité.

Nous avons du travail devant nous.

Télécharger
2014 Midi Libre 9 01.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB
Télécharger
2014 Hérault du jour 11 01.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB