Finalement en ce début d'année 2017, nous en avons un aperçu :

La Transdev  Transport Métropolitaine (TAM) a de nouveau le contrôle de nos rues :

Espace trottoir réduit par des travaux en fin d'année à l'entrée de la rue Durand afin que les bus à moins de quatre personnes puissent accélérer sans problème en début de zone de rencontre .

Pose de barrières et potelets tout le long de la rue pour que les bus ne soient plus génés lors de leur passage.

En ce qui concerne la zone apaisée et de rencontre avec un aménagement choisi afin de répondre aux besoins des habitants, des commerces et des contraintes liées aux exigences légales de ces zones 20km/heures, cela sera pour un autre temps.

Ce qui est sur, c'est qu'il y a une rupture avec les différents accords qui avaient été dits, écrits et concertés de manière unilatérale et ni même exprimé par nos administrateurs :

Exit l'aménagement du quartier, notre  futur avec les bus à 0 personnes la plupart du temps sur un passage qui ne devait durer que provisoirement jusqu'à la mise en place de la ligne 4.

Exit la concertation citoyenne, car le saviez-vous , Eh bien sur 265000 habitants à Montpellier, il parait que nous sommes 265000 habitants architectes, ingénieurs, techniciens de tous poils à vouloir nous mêler de ce qui ne nous regarde pas, c'est cela la NOUVELLE concertation citoyenne "écoute et tais-toi ; nous pensons pour toi"

 

Notre assemblée générale se tiendra le 11 février sur ces thèmes là

qui ne sont toujours pas régler depuis 2011 : Le futur de nos rues, les bus et les aménagements.

 

"Est-ce que nos rues ne sont que marchandises, est-ce que nous, habitants, ne sommes que des adjonctions au produit Montpellier qui va se vendre un peu partout dans les différents salons de promoteurs."

Et pourtant, nous sommes des convaincues des transports en commun pour tous, de la lutte nécessaire à l'étalement urbain et  à la pollution aérienne

Mais nous ne pouvons pas cautionner la gabegie financière que représente les bus en doublon au Tram, qui occasionnent de nombreuse nuisances dans nos rues.

Nous ne pouvons pas cautionner que beaucoup de quartier ne soient pas correctement desservies par les bus pour les amener jusqu'à des pôles de correspondances TRAM.

Alors que pendant ce temps les bus départementaux et régions qui viennent de loin doivent eux s'arrêter à l'extérieur de la ville et prendre le TRAM.

Et il faudrait que quelques privilégiés pour 500 mètres à pied ou en tram puissent accéder jusqu'à la gare souvent tout seul dans les, rappelons le, 5 lignes présentes dans nos rues et qui représentent 1522 passages de bus dans nos rues ; cela serait intéressant de faire un petit calcul de pollution cumulé et rejeté dans le quartier st Denis qui voit son air  le plus pollué de Montpellier (piétons, cycliste, chalands attention à vos poumons).

 

Comme nous faisons partie des 265000 habitants experts de Montpellier, nous en ferons un petit calcul que nous mettrons en argument sur ce site.


Transport en commun et centre ville : quelques dossiers à lire

Télécharger
quels développements pour le tramway _fé
Document Adobe Acrobat 2.1 MB
Télécharger
projet tram extention.jpg
Image JPG 148.7 KB
Télécharger
argumentaire transport en commun.pdf
Document Adobe Acrobat 9.3 MB
Télécharger
webtramway de Montpellier.pdf
Document Adobe Acrobat 3.3 MB
Télécharger
SchemaDirecteurMobilites (2).jpg
Image JPG 424.5 KB
Télécharger
Règlementation officielle
arret frequence-joe_20151210_0001.pdf
Document Adobe Acrobat 142.3 KB

Nos actions toujours en cours


Pour l'année 2016 :

 

Ouverture mi 2016 du poste de police municipale du quartier centre rue Durand Démarrage de la démolition des Halles Laissac qui va entrainer quelques modifications

Lancement de la ligne 4, mi 2016 avec les changements des lignes de bus en cours de réflexion

Travaux en vue de l'ouverture du musée d'art contemporain avec une ouverture du parc Roblès avant l'ouverture du musée prévue en 2019

Démarrage des constructions de la ZAC st Roch

Actions de propreté et de nuisances nocturne

 

Nous serons présents sur tous ces sujets

Rejoignez-nous via le formulaire


Où nous en sommes début 2015 :


Le quartier commence à avoir des soubresaut d'apaisement urbain le jour.


La fermeture à la circulation du pont de Sète  fait preuve d'une réelle volonté de diminuer le flux de transit par le tunnel de la comédie, ce qui améliore la situation des nuisances liées à la circulation et à la qualité de l'air, mais ce qui  pénalise ceux qui ont un garage dans le quartier.

 

La propreté des rues et des bouches d'évacuation des eaux pluviales est à parfaire, même si nous pouvons déjà constater des améliorations, mais cela est sans compter les comportements de certaines personnes prenant l'ensemble des espaces publics pour une vaste déchetterie.....


Les bus sont toujours là, en doublon du tram avec parfois moins de quatre personnes transportées.


La zone 20 attend toujours son aménagement urbain paysager

 

Télécharger
réunion M Barral elu de quartier centre
Document Adobe Acrobat 126.3 KB

Où nous en étions début 2014 :

I. Le pôle multimodal de  la gare et les correspondances bus/tram de Babotte/Laissac :

 

A. Amélioration des transports en commun : arrêt des doublons bus tram ; amélioration des arrêts du pôle multimodal de part et d’autre de la gare : il faut plus de performance, prendre du retard au centre-ville, c'est pénaliser le passager

Promesse a été faite d'un retournement de la ligne 11 à plan cabane dès le bouclage de la ligne 4 du tram Jeu de Paume ; nous espérons qu'elle sera tenue.

B. Place du vélo et du piéton au pôle multimodal, création de pistes cyclable (par ex : pont de Sète) ; création de 600 places parking vélos à la gare dans le cadre du pôle multimodal, nous serons attentifs ; le partage  de la voirie en favorisant la place du piéton et du vélo en centre-ville garantit la sécurisation et la bonne entente de tous, nous y tenons.

C. Facilitation du stationnement des riverains dans les parkings les plus proches de leurs habitations. Les habitants du centre-ville ont des besoins qui ne peuvent être ignorés.

D. Aménagement de la rue Durand dans sa partie Anatole France en zone 20 avec l’aménagement d'un plateau traversant rue Anatole France sécurisé pour accéder aux halles. Nous sommes très vigilants sur la place faite aux piétons et sur la sécurisation de leurs parcours.

C. Encore et toujours, l'aménagement de la rue Durand par du mobilier urbain paysagé pour lutter contre l’incivilité routière : Aménagement innovateur, producteur de citoyenneté et de convivialité le dossier voté en conseil consultatif en septembre 2013 est au service de la biodiversité depuis lors, nous espérons qu'il prendra enfin forme avec cette nouvelle équipe municipale.

 

II. Plan de circulation (en lien avec le projet ZAC et la "piétonnisation" du jeu de paume).

 

A. Plan de circulation, diminution du flux de transit au profit de l'accès aux parkings ; arrêt de la voie de transit malin dans la partie nord de la ZAC que le dossier EUP inscrivait en zone piétonne. Nous ne pouvons pas accepter les seuils de pollution actuelle.

B. Passage à une seule voie de circulation sur la rue Anatole France avec élargissement des trottoirs. C'est une position intermédiaire qui fera diminuer la pollution et la densité du trafic de transit de traversée du centre-ville par le tunnel de la comédie, comment ne pas le concevoir en attendant de trouver une solution pérenne à ce transit polluant (prolonger le tunnel de la comédie, le fermer au transit, mise en place péage urbain....) 

C. Aménagement de la rue Victor Hugo en zone 20 avec un maximum d'espace aux vélos et piétons. Le plan de circulation voitures est à améliorer mais il est temps de penser au plan de déplacement vélos et piétons en centre-ville ; Les différentes lignes de tram ramènent au centre un nombre très important de piétons qu'il faut prendre en compte.

 

III. Traitement des nuisances et des incivilités  (en lien  avec le respect de la courtoisie)

 

1) Pollution

A. Création d'espaces verts dans le quartier le plus pollué de Montpellier : Osons une politique à la hauteur en son temps du Peyrou et de l'Esplanade, l'ancien parking SNCF est le dernier espace vide du centre de Montpellier. Osons l'espace vert de promenade au plus près du centre : habiter le centre-ville c'est facile, y rester à long terme demande une qualité de vie qui passe par des espaces de Slow time ; commençons par ouvrir le parc Robles  et continuons par l'espace du parking SNCF.

B. Maintien d'un "espace place avec arbres" aux halles Laissac.Faire que les halles soit un marché de proximité, lieu de passage  pour de nombreuses personnes, pourquoi le quartier ne serait-il pas un quartier de bouche où les personnes prenant le tram ou le TER pourraient faire leurs courses avant de rentrer chez elles. Appuyons-nous sur l'historique du quartier pour son devenir ; Protégeons les commerces existants.

C. Reprise du projet de la ZAC Saint Roch avec un rééquilibrage des espaces verts, un redéploiement des parkings et des commerces entre la partie nord et sud de la ZAC. Les espaces verts doivent être là où la densité est déjà la plus forte, là où la pollution est très importante.

D. Politiqueincitative aux véhicules électriqueset hybrides, notamment les taxis du centre urbain, mise en place de minibus électriques de liaison pour le centre historique mais aussi pour les faubourgs en périphérie proche du centre ville.

E.Réaliser le pôle multimodal tel qu'il a été conçu : avec des accès piétons et taxis répartis de part et d'autre du pont de Sète ; avec de vrais « arrêt-minutes » sur les deux côtés du pont de Sète, avec deux mini-giratoire de chaque côté de façon à repartir de là où l'on vient sans retraverser tout le centre ville ; il faut rendre le pôle multimodal fonctionnel

 

2) Propreté

Amélioration de la propreté du quartier : comment concevoir ce quartier qui draine tous les Montpelliérains et tous les passagers de la gare, pour qu’il puisse ne plus être si souvent au seuil de l'insalubrité ; poubelles saturées, dépôts sauvages ; déchets canins, odeur d'urine, devantures de magasin fermées servant de panneau d'affichage : ouvrons les magasins, créons de la vie, installons de vrais panneaux d'affichage.

 

3) Incivilités et bruit nocturne

Lutte contre l’incivilité et le bruit nocturnes ; des actions sont en cours mais il faudra une volonté...

 

IV. Urbanisation

Action pour une urbanisation respectueuse du quartier ; tenir compte de la densité actuelle, de la sociologie, de l’environnement de ce quartier historique ; comment concevoir en plein centre-ville, lieu de jonction de tous les moyens de transport, un réel équilibre dans les différents projets d'urbanisation ? Il faut apaiser ce quartier.

 

 

« Soyons fier de notre quartier Gare-Pôle multimodal, de Montpellier et sa région »